Une journée pour les profs débutants

Les syndicats organisent une journée d'action pour dénoncer les conditions d'exercice des professeurs stagiaires.

Pour dénoncer les « conditions inadmissibles d’entrée dans le métier », le Snes-FSU, principal syndicat du secondaire, organise aujourd’hui, mercredi, une « journée nationale d’expression des stagiaires ». Le collectif « stagiaire impossible », qui rassemble des enseignants débutants d’Ile-de-France, tiendra par ailleurs ce soir une assemblée générale sur le sujet à la Bourse du travail de Paris.

En effet, dans le cadre de la réforme de la formation des enseignants, l’année en alternance entre classe et IUFM, a été supprimée cette année. Pour la première fois, les professeurs stagiaires font donc cours à plein temps devant une classe, sitôt après avoir réussi le concours, et sans formation spécifique.

Un mois et demi après la rentrée, le Snes affirme que les profs débutants « sont complètement noyés avec 18 heures de cours », alors que leurs prédécesseurs avaient moitié moins d’heures devant une classe. Sud Éducation évoque pour sa part un « Koh-Lanta de l’éducation, car les jeunes profs se sentent totalement abandonnés ».

Dans le même temps, le discours officiel semble évoluer sur le sujet. Dans une interview à La Croix, Luc Chatel rappelle que ces enseignants sont épaulés par des tuteurs. Mais il annonce aussi son intention de dresser « en novembre un premier bilan avec les syndicats » et se déclare « prêt à apporter des améliorations au système ».  Pour le ministre de l’Éducation, « on pourrait par exemple envisager des masters en alternance permettant très en amont une mise en contact avec les élèves ».

Source(s) :
  • AFP, l'Express.fr, le Progrès, lePoint.fr, 20 minutes, Ouest-France, la Croix

Partagez l'article

Google

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.