Les élèves en mathématiques sont anxieux(1) et les Japonais, Coréens, Mexicains, Brésiliens, Thaïlandais et Tunisiens sont infiniment plus touchés par le phénomène que leurs camarades des pays nordiques(2). L’organisation internationale compte d’ailleurs sur l’égide des enseignants pour remédier à cette angoisse planétaire !