Pour la troisième journée de mobilisation contre la réforme des retraites depuis la rentrée, les chiffres du ministère de l’Éducation font état de 28,73 % de grévistes dans le primaire. Dans le secondaire, les grévistes sont 22,83% en collèges, 17,38% en lycées professionnels et 15,91% dans les lycées généraux et technologiques. En moyenne, un peu plus d’un enseignant sur cinq (22,13%) a donc officiellement cessé le travail.

Ces chiffres sont en baisse par rapport à la dernière journée de grève, le 23 septembre dernier : le ministère recensait alors 27,31% de grévistes, dont 33% en primaire et 22,38% dans le secondaire.

Les syndicats, qui basent leurs estimations sur les seuls enseignants devant effectivement assurer des cours aujourd’hui et non sur l’ensemble des effectifs, avancent comme d’habitude des statistiques plus élevées : le SNUIpp-FSU tablait ainsi, vendredi, sur près de 48 % de grévistes, contre 55% pour la journée du 23 septembre. Dans les collèges et les lycées, le Snes-FSU fait état de 45% de grévistes, un chiffre identique à celui du 23 septembre.

La mobilisation semble par ailleurs s’étendre lentement aux lycéens. Toujours selon le ministère, elle touchait ce matin à 9h30 près de 300 des 4302 lycées du pays : 90 de ces établissements étaient « bloqués » et 209 « perturbés ». En fin de semaine dernière, seuls 80 lycées étaient touchés par la protestation, dont 14 qui étaient bloqués.