Opération de mobilisation 10 :10

Avec la campagne de communication internationale 10 :10, la Fondation GoodPlanet, présidée par Yann Arthus-Bertrand, invite les entreprises, les particuliers mais aussi les établissements scolaires à s’engager pour lutter contre le réchauffement climatique.

Initiée par la Grande-Bretagne, la campagne 10 :10 a été officiellement lancée en France cet été, avec le soutien de WWF France et de l’ADEME. « Cette campagne est construite autour d’une idée simple : chacun peut agir pour la planète. Et c’est facile », confie Yann Arthus-Bertrand, au lancement de l’opération. Le principe : inviter toute personne, organisation ou entreprise à réduire volontairement ses émissions de gaz à effet de serre de 10 % à partir de 2010 . Pour participer, rien de plus simple ! Il suffit de remplir un formulaire disponible sur le site Internet de l’opération. Moult conseils y sont recensés pour aider à relever ce défi. Les écoles, les collèges, les lycées ou encore les universités peuvent également jouer le jeu. « Nous espérons provoquer le même engouement qu’en Angleterre, raconte Eric Boisteaux, chargé de mission « Education » à la Fondation GoodPlanet. De l’autre côté de la Manche, plus de 2000 établissements scolaires ont déjà signé la campagne en moins d’un an ».

Une feuille de route pour les écoles

Pour se lancer dans l’aventure, les chefs d’établissement doivent  tout d’abord signer un formulaire d’inscription, téléchargeable sur le site. Ils s’engagent ainsi à réduire les gaz à effet de serre de leur école sur les 12 prochains mois. « Nous les épaulons dans leur démarche en leur fournissant une feuille de route leur permettant de surveiller, mesurer et réduire la consommation d’énergie », détaille Eric Boisteaux. Première étape : choisir une date qui marque le début de l’engagement. Puis établir la consommation de l’établissement, avant de définir une stratégie et des actions. Enfin, noter les progrès enregistrés et les publier sur le site Internet de la campagne. « Tout le monde peut participer : des parents d’élèves au personnel d’entretien, poursuit Eric. Pour beaucoup d’enseignants, c’est l’occasion de responsabiliser leurs élèves en les incitant à réfléchir eux-mêmes au meilleur moyen de réduire l’empreinte carbone de l’établissement ». La consommation d’électricité, le chauffage et les transports sont dans la ligne de mire. Parmi les actions fréquemment organisées : faire régulièrement des relevés de compteurs électriques, lancer des journées défi carbone, c’est-à-dire une journée par trimestre où l’on consomme moins d’énergie, coller des pense-bête sur les interrupteurs, encourager les opérations pédibus … « Au terme de l’année, un bilan sera réalisé. Une belle occasion pour les établissements de fêter leur succès plus ou moins grand, car même si l’objectif de 10 % n’est pas atteint, ce qui compte c’est la mobilisation », conclut le chargé « Education ».


Stéphanie Cayrol

Le 10 octobre 2010 : une journée d’action globale

La journée du 10 octobre 2010 a été proclamée grande journée mondiale d’action contre le changement climatique. Pour voir tout le programme des manifestations

Partagez l'article

Google

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.