Vers des regroupements d’écoles primaires ?

Un député alsacien remet aujourd'hui au gouvernement son rapport sur le statut des écoles du premier degré.

Frédéric Reiss, député UMP du Bas-Rhin remet aujourd’hui, mercredi, à François Fillon et Luc Chatel un rapport sur le statut des écoles primaires. Intitulé « Quelle direction pour l’école du XXIe siècle ? » et commandé par le Premier ministre au printemps dernier, le document vise à « examiner la fonction et le statut d’un directeur d’école, le statut des écoles de grande taille et des regroupements d’écoles ainsi que la possibilité de mise en œuvre du socle commun ».

Rappelant que 15% des élèves quittent le primaire en très grande difficulté, le parlementaire constate les disparités du système scolaire : sur 54.300 écoles, 468 ont plus de 16 classes, 3.110 en comptent entre 11 et 15 et 13.413 entre 6 et 10. Enfin, 32.000 établissements accueillent entre 1 et 5 classes, parmi lesquels 5.000 écoles n’en ont qu’une.

Auteur en 2008 d’une proposition de loi sur la création des Établissements publics d’enseignement primaire (EPEP), il formule donc « huit recommandations […] qui peuvent être mises en œuvre indépendamment les unes des autres ».

Il suggère notamment de « faciliter les regroupements d’écoles », d’établir « un pacte éducatif entre l’État et les collectivités territoriales », de favoriser « l’autonomie des écoles qui mettraient en œuvre un contrat éducatif », ainsi que de définir un véritable statut pour les directeurs d’école : « Le directeur d’école n’occupe pas une fonction mais exerce un métier à part entière : il convient d’en tirer les conséquences en termes de gestion des ressources humaines », ce qui implique « un plan de carrière et une nette revalorisation de la rémunération indemnitaire. »

Source(s) :
  • AEF, la Tribune, les Dernières nouvelles d'Alsace

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.