Les autorités éducatives locales de la province chinoise de Nanjing viennent d’édicter une série de 15 mesures, visant à réguler la vie sociale des enseignants d’école primaire et de collège. D’après ces mesures, les enseignants ne devront plus s’afficher dans des vêtements froissés, sales, moulants, transparents ou indécents – aussi bien à l’école qu’en public. Il leur sera interdit de teindre leurs cheveux, de porter du vernis à ongles, un maquillage outrancier ou des bijoux trop voyants. Ils devront toujours céder leur place aux invités, aux personnes âgées et aux femmes, et ne devront jamais occuper toute la largeur d’un banc, s’affaler sur un siège ou étendre leurs jambes. Des parents, soucieux de l’exemple que les professeurs peuvent donner à leurs enfants, approuvent ces mesures. Tandis que certains enseignants assimilent ces interdictions à la fin de leur vie privée.