A la suite de la deuxième réunion du Comité de pilotage sur les rythmes scolaires(1), Luc Chatel a annoncé hier, lors d’une conférence de presse au ministère, le lancement d’une consultation nationale sur le sujet. Celle-ci se fera sur trois niveaux.

Les fédérations « représentatives » d’enseignants et de parents d’élèves seront directement entendues par le Comité de pilotage. Des consultations locales -régionales, départementales, et dans les établissements- seront organisées à l’initiative des recteurs d’académie. Une conférence régionale aura notamment lieu dans chaque académie « avant Nöel ».

Le site rythmes-scolaires.fr, inauguré hier, permet à chacun de s’exprimer librement sur la question. Le ministre a souhaité que le débat s’installe « sans aucun tabou » et « dans une grande transparence ». Sur ce site, des éléments d’information sont mis à disposition du public : repères historiques, comparaisons internationales…

Luc Chatel a affirmé qu’il n’avait « pas de solution toute faite ». Interrogé sur son récent voyage au Danemark, il a expliqué que « ce n’est pas pour transposer le modèle in extenso » qu’il s’est déplacé, mais « pour se nourrir d’idées. » Il a laissé entendre qu’il pourrait effectuer d’autres voyages d’observation, à destination de l’Espagne et de l’Angleterre.

La consultation publique prendra fin courant décembre. Le comité de pilotage devrait rendre un premier rapport de synthèse des différentes propositions mi-janvier.

Le ministre a annoncé qu’un certain nombre de propositions « pourraient parfaitement être mises en oeuvre dès la rentrée 2012 ».