Un rapport interne s’inquiète des conditions de la rentrée

Dans un rapport remis en juillet, deux inspecteurs de l’Éducation nationale s'inquiètent de l'impact des choix budgétaires du ministère.

« Des restrictions budgétaires qui préparent assez peu l’avenir »,« des budgets de fonctionnement en grande difficulté dès la rentrée »,« une baisse des moyens de remplacement qui laisse sceptique »,« un malaise dans les services départementaux »… Un rapport interne, remis en juillet par deux inspecteurs de l’Éducation nationale, alertait le ministère sur les difficultés que risquaient d’engendrer les choix budgétaires effectués pour la rentrée, malgré « un climat très apaisé dans les écoles »« la nouvelle organisation est entrée dans les mœurs ».

Pour les syndicats, ce rapport « dément l’optimisme ministériel » et prouve, selon l’Unsa-Education, « que la politique du rabot à l’aveugle préoccupe jusqu’à l’encadrement supérieur du ministère ».

De son côté, Luc Chatel affirme avoir tenu compte de ces alertes lors de sa préparation de la rentrée scolaire. Interrogé sur RTL, le ministre de l’Éducation a notamment indiqué avoir réagi, dès le début de l’été, « pour que la rentrée se passe bien ».

Le rapport évoquait notamment l’arrivée en septembre de professeurs stagiaires sans formation pédagogique. « Nous avons mis en place un tutorat, c’est-à-dire que ces stagiaires sont accompagnés par des professeurs expérimentés. Il y a six mois, il n’était pas prévu de faire ce tutorat », a ainsi expliqué Luc Chatel.

Selon le ministre, le rapport a également permis de travailler « à partir des situations de chaque établissement avec les recteurs » sur le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant en retraite, qui « pouvait créer des tensions ici ou là ».

Source(s) :
  • AFP, Libération, l'Humanité, RFI.fr, AEF, Médiapart

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.