Rentrée scolaire 2010 : l’an 1 des réformes

Adressées dès la mi-mars aux recteurs et inspecteurs d'académie, ainsi qu'aux directeurs départementaux de l’Éducation nationale et aux chefs d'établissement, les orientations de la prochaine rentrée fixent des principes directeurs qui visent à former des élèves en phase avec leur époque.

Marquée par l’entrée en vigueur, pour les classes de seconde, de la réforme du lycée et par la refonte de la formation des enseignants, la rentrée 2010 doit permettre, de la maternelle au lycée, la poursuite des politiques de personnalisation des parcours scolaires et de soutien aux élèves défavorisés.

Lutter contre l’échec

Prévenir l’illettrisme et venir à bout de l’échec scolaire demeurent les priorités du système éducatif, et tous les élèves doivent maîtriser le socle commun au terme de la scolarité obligatoire.

La connaissance des apprentissages fondamentaux en français et en mathématiques continuera d’être vérifiée dès le primaire. Priorités de l’année scolaire qui débute, la généralisation et l’utilisation du livret personnel de compétences par l’ensemble des enseignants en collège permettront de s’en assurer. Ce livret facilitera également la mise en place de nouveaux services personnalisés d’orientation et le renforcement des dispositifs d’aide et d’accompagnement individualisés. La mise en œuvre de la première phase de la réforme du lycée prolongera cette personnalisation des parcours.

Par ailleurs, l’accès à des parcours d’excellence des élèves issus de milieux défavorisés sera facilité et chaque établissement devra veiller à l’implication des parents dans le suivi de la scolarité de leur enfant, en particulier pour les élèves en grande difficulté.

En phase avec la société

Pour que l’école reste en phase avec son époque et s’ouvre sur le monde, le développement du numérique y sera accéléré avec, en particulier, la généralisation des Espaces numériques de travail (ENT) et du cahier de texte numérique. Les ressources pédagogiques numériques seront également multipliées et un plan national de déploiement de la formation des enseignants et cadres aux Tice devait être arrêté avant la fin du mois de juin.

Les possibilités offertes par les outils numériques seront plus particulièrement utilisées dans l’enseignement des langues vivantes. Chaque établissement devra ainsi pouvoir proposer dans une ou plusieurs classes de langues une utilisation de la diffusion par baladeur. Les écoles et les établissements pourront aussi recourir au dispositif de jumelage en ligne « eTwinning » pour favoriser les échanges en langues étrangères.

Les citoyens de demain

Mener chaque enfant et adolescent au maximum de ses possibilités pour en faire un véritable citoyen impose aussi l’acquisition d’autres compétences. L’accent sera, par exemple, mis sur la nécessité de rendre les élèves plus responsables, tout en réaffirmant l’autorité des professeurs.

Afin de lutter contre la violence et toutes les formes de discrimination, les apprentissages devront favoriser, dès l’école primaire, l’appropriation des symboles républicains.

Dans le même esprit, l’éducation au développement durable est désormais inscrite dans les programmes des premier et second degrés dans l’enseignement général, technologique et professionnel.

L’enseignement obligatoire de l’histoire des arts, de l’école primaire au lycée, doit faire en sorte que l’éducation artistique et la culture générale ne soient pas l’apanage de quelques-uns. Une note d’histoire des arts, obtenue lors d’une présentation orale organisée dans le collège, fait d’ailleurs son apparition dans le cadre de l’installation du nouveau Diplôme national du brevet (DNB).

Enfin, pour que les esprits grandissent dans des corps sains, un projet éducatif de santé construit et structuré sera mis en œuvre dans chaque établissement. Il s’articulera autour des éducations nutritionnelle et sexuelle, de la lutte contre les toxicomanies et du développement des pratiques sportives.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.