Les lettres classiques en souffrance

L’hebdomadaire Valeurs Actuelles revient cette semaine sur la démission, le 14 juillet dernier, de 20 membres sur 36 du jury de CAPES de lettres classiques. Une situation préoccupante et qui interpelle.

Outre Valeurs Actuelles cette semaine, la presse se fait, depuis juillet, le relais de cette fameuse démission -symptomatique d’une réalité quelque peu alarmante.

Natacha Polony consacrait le 3 août dernier dans Le Figaro un article à cette « révolte des profs de latin-grec ». « Quid, donc, de ces professeurs qui seront amenés à enseigner trois disciplines, le français, le latin et le grec ? Ils seront sélectionnés, non plus sur une version latine et une version grecque, mais sur une épreuve mêlant les deux et comprenant également des questions de civilisation » notait-elle ainsi. Ajoutant qu’à l’oral, ce ne serait pas mieux : « Exit le commentaire des pages d’Homère, de Plutarque ou de Catulle; les candidats se verront interrogés dans le cadre d’une épreuve de commentaire d’un dossier pédagogique[…] ».

Le spectre du CAPES de lettres classiques sans latin ni grec étonne continûment et fortement. D’autant que les élèves sont toujours demandeurs de langues anciennes. Peu après la démission collective du jury de CAPES, Pierre Assouline rappelait ainsi sur son Blog, le 24 juillet, dans un billet intitulé « Un chant du cygne en grec et en latin » que 500 000 élèves, oui 500 000, de collège et de lycée étudiaient « encore » le latin et le grec.

Pour ceux qui, malgré la tourmente, souhaitent les imiter, il faut prendre le chemin de l’excellent Latine Loquere mis en ligne par l’académie de Grenoble, qui fourmille de ressources sur le latin, textes, grammaire, culture, séquences pédagogiques…

Et les férus de syntaxe ne devront pas rater le Colloque international de syntaxe grecque et latine, ouvert à tous sur simple inscription, les 26 et 27 novembre prochains à l’Ecole normale supérieure.

Les langues anciennes, on le voit, ont toute leur place dans l’actualité. Et une, omniprésente, dans nos mots, syllabes et phonèmes.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.