Depuis 2006, l’exposition de la fondation GoodPlanet sillonne le monde. Après le Canada, la République Tchèque, la Suisse ou encore la Slovénie,  « Vivants » est à Reims, jusqu’au 3 novembre 2010, dans le cadre de l’année de la biodiversité. Elaborée comme une balade pédagogique, elle présente 92 photographies animalières grand format de 39 artistes du monde entier, qui ont su capter le vivant en action. Parmi eux, de grands noms de la photo : Art Wolfe, Frans Lanting, Mitsuaki Iwago ou encore Olivier Grunewald…Leurs oeuvres côtoient 64 textes, écrits par GoodPlanet, sur l’état de la planète, l’impact des actions de l’homme sur l’environnement. Mais aussi sur des initiatives et des solutions pour un monde plus respectueux de la Terre et de ses ressources. Le tout en français et en anglais.

Vers une prise de conscience écologique

« Tout s’est fait très simplement, raconte Joël Halioua, directeur de l’agence ‘Joël Halioua Editorial Agency’, qui représente la majorité des photographes exposés. Un matin, Yann-Arthus Bertrand m’a appelé pour me faire part de son projet : trouver 100 photos qui célèbrent la vie et la richesse du monde animal. Son objectif : toucher le public avec des images fortes, intrigantes et émotionnelles, incitant à une prise de conscience écologique. Son message : on n’est pas les seuls sur cette planète et notre survie dépend de cette prise de conscience.  »

« Vivants » invite donc les visiteurs à s’interroger sur la place de la biodiversité dans un monde dominé par l’Homme.  Pour aller plus loin, à l’entrée du parc de Champagne, la ville de Reims met à disposition du grand public et des scolaires sur son site un QCM et trois jeux (pour les touts petits, les 3-6 ans et les 8-12 ans). Cette exposition serait-elle une première étape pour induire un changement de comportements ? Avec plus de 600 000 visiteurs, le pari semble réussi !

Stéphanie Cayrol