Etats-Unis : Rapport sur les dépenses dans l’enseignement supérieur

Un rapport indépendant sur les dépenses dans l'enseignement supérieur américain met en évidence des tendances préoccupantes.

Le Delta Project, organisme indépendant qui évalue la productivité des universités américaines, a rendu ce mois-ci un rapport sur les tendances dans les financement de l’enseignement supérieur aux Etats-Unis(1). Il couvre la période 1998-2008, soit les années pré-récession.

Dans la plupart des établissements, les dépenses totales pour 2008 sont à leur plus haut niveau. Malgré les signes avants-coureurs de crise, malgré la légère récession de 2001, ces dépenses n’ont jamais cessé d’augmenter. Avec le déclin des aides publiques, les universités publiques ont préféré augmenter leurs frais de scolarité plutôt que de repenser leurs budgets. Les universités délivrant des masters dépendent ainsi aujourd’hui à 46,9% des frais imposés aux étudiants pour couvrir leurs dépenses d’éducation, soit 10% de plus en dix ans.

Les écarts pré-existants entre public et privé ont continué à se creuser. Les universités publiques dédiées à la recherche ont ainsi augmenté leurs dépenses dans ce domaine de 23% en dix ans, contre 31,6% pour leurs équivalents privés.

Au sein de l’Organisation de coopération et de développement économiques, les Etats-Unis ont longtemps eu la réputation d’avoir les institutions d’enseignement supérieur les plus riches, avec une dépense moyenne par étudiant de 19.000$ par étudiant (contre 8.400$ en moyenne dans l’OCDE). Mais ces chiffres sont trompeurs. Dans les community colleges, qui délivrent des diplômes en deux ans et accueillent un tiers des étudiants, souvent issus de milieux défavorisés, la dépense par étudiant tourne autour des 10.000$. Tandis que pour la faible proportion d’étudiants qui ont la chance d’intégrer les prestigieuses universités privées dédiées à la recherche, la dépense s’élève à 35.000$.

Enfin, si l’effectif global des étudiants augmente régulièrement, il reste proportionnellement trop faible. Et l’augmentation des effectifs a lieu en priorité dans les community colleges, où les taux d’obtention d’un diplôme sont les plus faibles. Sans oublier la sélection économique créée par les frais de scolarité, qui augmentent deux à trois fois plus vite que l’inflation. Si les tendances actuelles se confirment, le Delta Project affirme que les Etats-Unis auront une des plus faibles proportions de personnes diplômées parmi les pays développés d’ici 2025.

Note(s) :
  • (1) Trends in College Spending 1998-2008: Where Does the Money Come From? Where Does It Go? What Does It Buy? - http://www.deltacostproject.org/resources/pdf/Trends-in-College-Spending-98-08.pdf
Source(s) :
  • http://www.deltacostproject.org/

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.