Pour la première fois depuis plusieurs années, les classes préparatoires aux grandes écoles de commerce et d’ingénieurs sont moins demandées cette année par les bacheliers. C’est en tout cas ce que révèlent les premières analyses tirées du système Admission Post-bac.

Ainsi, les premiers vœux pour une prépa « économique commerciale » ont baissé de 8,9% (16.989 contre 18.642 il y a un an) et de 4,3% (30.263 contre 31.609) pour une prépa scientifique. Seuls les chiffres des classes préparatoires littéraires sont en légère hausse, de 2,3% (10.107 contre 9.878).

Parmi les raisons évoquées pour justifier cette tendance, la multiplication des « passerelles » entre université et grandes écoles, qui explique peut-être aussi la hausse de 13% des premiers vœux pour une licence. Les licences représentent désormais plus du quart (26,9 %) des demandes. Les BTS (brevets de technicien supérieur) demeurent toutefois la filière la plus prisée avec plus du tiers (34,7%) du total des demandes, en hausse de 5%. D’une manière générale, les filières courtes (BTS et DUT), qui offrent la possibilité de décrocher un diplôme rapidement, font donc toujours recette.

Ces évolutions ne concernent que les premiers vœux, alors que chaque étudiant en fait en moyenne six, et les chiffres définitifs des inscriptions ne sont pas encore connus. Ces statistiques sont cependant significatives, dans la mesure où le nombre d’utilisateurs d’Admission Post-bac a fortement augmenté en un an (+8,7% à 653.004).