Quelque 11.600 postes seront offerts pour 2011 aux concours externes de recrutement d’enseignants, contre 15.600 l’an dernier. Ce chiffre était de 18.600 en 2008 et d’environ 22.000 en 2007. En cinq ans, le nombre de postes offerts aura été donc réduit de près de moitié. 625 postes d’enseignement, d’éducation et d’orientation (premier et second degrés) seront par ailleurs offerts au recrutement de personnes handicapées afin, selon le ministère « de garantir l’égalité des chances dans l’accès à l’emploi ».

La baisse concerne essentiellement la maternelle et le primaire, avec 3000 postes de professeurs des écoles offerts en 2011, contre 6577 l’an dernier. Le ministère la justifie par la présence dans le primaire de 8300 enseignants « en surnombre ». Dans le second degré, le niveau de recrutement restera pratiquement inchangé : tous concours confondus (agrégation, Capes, Capet…), 8600 places y sont à pourvoir, contre 8548 en 2010.

Syndicats d’enseignants et d’étudiants dénoncent la politique gouvernementale. Ils regrettent notamment que le cursus plus long imposé aux étudiants dans le cadre de la réforme du recrutement et de la formation des enseignants offre moins de débouchés.

Enfin, les épreuves d’admissibilité ont été avancées en raison de cette réforme. Les candidats au professorat des écoles plancheront donc les 28 et 29 septembre prochains ; ceux qui visent le second degré, du 2 au 30 novembre. Les inscriptions, sur le site du ministère, seront closes le 20 juillet.