Un potager pour apprendre l’EDD

Les élèves de l’école primaire d’Azay-le-Ferron, un petit village de l’Indre, ont les pouces verts ! En cette année de la biodiversité, ils ont planté un jardin potager, fabriqué des nichoirs et créé un jeu géant sur ce thème…

Dans la cour de l’école Les Marronniers à Azay-le-Ferron, se nichent deux parcelles de près de 10 m2 regorgeant de salades, tomates, radis et haricots croquants. On y trouve aussi des fraises juteuses, de la menthe odorante ainsi que des tulipes colorées. « Ce sont les enfants qui ont semé et arrosé toutes ces plantes », précise Pascal Sionneau, professeur des écoles. Les jardiniers en herbe ont même récolté leurs légumes qu’ils ont donnés à la cantinière pour le déjeuner. Verdict : « Ils n’avaient jamais mangé des haricots (bio) aussi délicieux » ! Cette mise au vert s’inscrit dans le cadre du Programme international d’éducation à l’environnement et au développement durable (EEDD) auquel participe cette école depuis 2006. Explications de Pascal Sionneau : « Chaque année, nous faisons travailler les enfants sur un thème, comme l’eau, l’énergie, ou, en 2010, la biodiversité. Grâce à notre engagement pour un fonctionnement éco-responsable et l’intégration des questions d’environnement et de développement durable dans notre enseignement, nous avons obtenu le label Eco-Ecole. »

Un label bien mérité

La preuve : les élèves ont réalisé un diagnostic environnemental afin d’élaborer un questionnaire sur la biodiversité en partant de la réalité de terrain. A savoir, leur cour de récréation dans laquelle se dressent quatre beaux tilleuls. Puis, sur la base de ce questionnaire, ils ont mis en place un plan d’action afin d’y favoriser la biodiversité. D’où l’aménagement du jardin potager, mais aussi la plantation de massifs le long des murs et de lierres sur une façade en parpaing ainsi que la fabrication de mangeoires et de nichoirs pour les oiseaux. Autre initiative : la création d’un jeu de société géant sur ce même thème avec quiz, charades et autres QCM. « Ce jeu s’est révélé être un très bon outil d’évaluation des connaissances », remarque Pascal Sionneau. Sans oublier son aspect pédagogique pluridisciplinaire : un peu de français avec la rédaction des questionnaires et la publication d’articles consacrés à ces expériences dans le journal de l’école. Une touche d’arts plastiques via la confection des pions, soit un écureuil et un hérisson en carton d’une hauteur d’un mètre. Ou encore un soupçon de sciences naturelles grâce à l’étude de l’environnement par les enfants qui, depuis, conseillent, dans une vidéo, diffusée à leur famille, d’éviter de pulvériser des produits chimiques sur les plantes pour … préserver la biodiversité.

Aude Raux

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.