Partie de Lorient au mois de septembre, l’expédition Thalassa ralliera Tuléar (Madagascar) au mois de juin. En trente-deux escales, traversant deux océans et deux mers, passant plusieurs détroits, elle aborde des dizaines de pays. Un périple idéal pour découvrir la diversité des paysages et des cultures. Initié par l’Inspection générale et le CNDP, le projet est aujourd’hui porté par une équipe dynamique de dix enseignants des académies de Créteil et Versailles. En fonction des reportages mis à disposition par l’émission, ils construisent chaque semaine des fiches pédagogiques utilisables en classe, tout en s’adaptant aux programmes de géographie de l’enseignement secondaire. « L’élaboration des fiches demande un énorme travail aux enseignants, commente Jean-Max Girault, IA-IPR d’histoire géographie, coordinateur académique EDD et responsable du projet. Il faut se caler sur le rythme de diffusion de la télévision et décortiquer chaque reportage disponible pour en sélectionner un extrait. Le groupe d’enseignants élabore ensuite un synopsis, rappelle le contexte scientifique et propose des pistes pédagogiques exploitables avec les élèves. Le résultat est de qualité et la fréquentation du site nous montre que les fiches intéressent le corps enseignant. »

La géographie sur le terrain

Ces fiches, téléchargeables sur un site dédié, peuvent ensuite être utilisées librement et adaptées dans chaque classe. « Nous ne souhaitons pas imposer un cadre ou des méthodes, ajoute Jean-Max Girault. Les professeurs les utilisent comme une base d’information et de propositions pédagogiques, que chacun peut ensuite exploiter comme il le souhaite. » Cette année, en complément des fiches qui suivent pas à pas les paysages et les contrées découvertes au fil de l’expédition, des vidéos et des images sont téléchargeables en libre accès. Une occasion de donner une dimension plus concrète au cours de géographie en étant au plus près des hommes et des territoires, mais également en utilisant un élément du quotidien des élèves, la télévision. « À travers le suivi de l’expédition Thalassa, les élèves peuvent se poser des questions concrètes sur l’ensemble des sujets soulevés par le développement durable, appuie Jean-Max Girault. Ils partent d’exemples précis pour mener leur réflexion et profitent aussi de ce grand voyage ! »
 

 

Laura Houeix