La commission Attali s’inquiète pour les maths

Selon la commission Attali, la baisse du niveau des élèves français en mathématiques pourrait entraîner une pénurie d'ingénieurs

« Le recul de la maîtrise des mathématiques en fin de primaire risque en particulier d’aggraver à terme le déficit d’ingénieurs constaté depuis plusieurs années. » C’est en tout cas l’opinion formulée par les membres de la commission Attali, qui s’appuie sur des chiffres déjà cités par le dernier rapport de la Cour des comptes, les comparaisons internationales ou les statistiques du ministère.

Ainsi, entre 2003 et 2006, la France est le pays de l’OCDE qui a a enregistré la plus forte régression pour les performances mathématiques de ses élèves de 15 ans. Selon une étude comparative de la Direction de l’évaluation et de la prospective du ministère de l’Éducation nationale, 80 % des élèves de CM2 ont, en 2007, un score en mathématiques inférieur au score de l’élève moyen vingt ans plus tôt.

Les experts expliquent cette baisse de niveau par l’évolution des programmes. Rudolf Bkouche, professeur émérite à l’université Lille-I et ancien professeur de mathématiques, déplore par exemple que les élèves fassent « de moins en moins de démonstration. En primaire, on retarde l’apprentissage de notions fondamentales, on diminue la part du calcul mental, et l’on adapte l’enseignement des mathématiques à l’usage de la calculatrice et de l’outil informatique ».

D’autres reprochent aux méthodes de privilégier le seul entraînement au détriment de la compréhension. Les avis sont toutefois partagés à ce sujet. Le Groupement de recherche interdisciplinaire sur les programmes (Grip) estime en effet que « demander aux enfants de construire eux-mêmes les savoirs mathématiques, cela s’apparente à du jeu de piste, pas à une démarche scientifique » .

Source(s) :
  • Le Figaro

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.