La mémoire de l’officier allemand qui a sauvé les ouvriers juifs qui travaillaient pour lui dans son usine d’ustensiles de cuisine en émail, est une nouvelle fois célébrée. Le musée historique de la ville de Cracovie a décidé de transformer l’ancienne usine «Emalia» appartenant à Schindler en un nouveau lieu culturel. Après la publication du livre «La Liste de Schindler» (Schindler’s Ark) de l’écrivain australien Thomas Michael Keneally, puis le film aux sept Oscars du réalisateur américain Steven Spielberg, l’industriel – décédé en 1974 dans l’anonymat le plus total – revient sur le devant de la scène historique avec une exposition multimédia qui lui est consacrée. Le public pourra découvrir à compter du 11 juin 2010, une exposition dédiée à la vie quotidienne à Cracovie pendant la deuxième Guerre mondiale.

Ce nouvel hommage rendu en 2010 à Oskar Schindler vient couronner la série d’honneurs qui lui ont été adressés : le titre de « Juste des Nations » qu’il a reçu en 1962 en reconnaissance de sa contribution humanitaire et la Médaille du Souvenir qui lui a été délivrée à titre posthume en 1993 par le conseil du Musée Mémorial de l’Holocauste de Washington.