Sélectionner une page

Kirghizistan : Les écoles russes prises d’assaut

Le Kirghizistan est un Etat de l’ex-URSS, qui s’est constitué en république depuis son accession à l’indépendance en 1991. Il reste plus démocratique que la majorité de ses voisins d’Asie centrale, malgré les dérives autoritaires des deux derniers présidents, Askar Akaïev (1991-2005) et Kourmanbek Bakiev (2005-2010), contraint à l’exil par un soulèvement populaire en avril. […]

Kirghizistan : Les écoles russes prises d’assaut

Le Kirghizistan est un Etat de l’ex-URSS, qui s’est constitué en république depuis son accession à l’indépendance en 1991. Il reste plus démocratique que la majorité de ses voisins d’Asie centrale, malgré les dérives autoritaires des deux derniers présidents, Askar Akaïev (1991-2005) et Kourmanbek Bakiev (2005-2010), contraint à l’exil par un soulèvement populaire en avril. De nombreuses réformes pour un régime plus juste sont attendues par le peuple kirghiz depuis des années. Aujourd’hui, alors que les caisses de l’Etat sont presque vides, de plus en plus d’habitants jugent que les écoles russes du pays offrent de meilleures perspectives d’avenir à leurs enfants et sont prêts à les faire changer de langue pour cela. Le russe est une des deux langues officielles du pays (12% des habitants sont russes), avec le kirghiz, mais l’enseignement se fait également en ouzbek (14% de la population). Toutefois la Russie est pratiquement la seule destination des émigrants. Il était déjà fréquent pour les enfants de changer de langue d’enseignement pour le russe au secondaire, car les manuels scolaires en langue ouzbek ou kirghiz souffraient de l’inexpérience des éditeurs, en raison de la relative jeunesse du pays. Aujourd’hui, ce phénomène s’accélère. Les écoles russes accueillent plus de 5.000 nouveaux élèves par an, ce qui surcharge les classes et diminue la qualité d’enseignement.

E-books gratuits

160 e-books à télécharger gratuitment

Newsletter

Dernier Reportage

Chargement...