La grosse déprime des agrégés

Selon une enquête de la Société des agrégés, la moitié d’entre eux a envisagé au moins une fois de démissionner.

Près de la moitié des professeurs agrégés (45,6%) a été tentée au moins une fois de démissionner. Et près des trois quarts d’entre eux (73,6%) envisagent de se reconvertir à plus ou moins brève échéance. C’est ce qui ressort d’une enquête réalisée fin 2009 par la Société des agrégés de l’université, qui vient de la mettre en ligne sur son site (www.societedesagreges.net).

La Société, qui regroupe 8.000 des quelque 45.000 agrégés français, base son enquête sur les témoignages d’environ 400 de ses adhérents. Ils déplorent en premier lieu le stress (70,7 %), le manque de reconnaissance (70,7 %) et le besoin de renouvellement intellectuel (70 %). 54 % des réponses évoquent également l’absence de progression de carrière. La déception financière n’est en revanche citée que par 29,3 % des sondés.

Les agrégés dénoncent en effet avant tout « la disparition progressive de la portée intellectuelle » de l’enseignement secondaire, qui menace « une liberté pédagogique devenue suspecte alors qu’elle était l’honneur de la fonction ». Pour leur président, « les agrégés ne sont plus reconnus, leurs compétences académiques et scientifiques sont sous-exploitées ».

Autre détail révélateur sur l’état d’esprit de ces enseignants : beaucoup des questionnaires retournés n’ont pas pu être utilisés. Ils n’avaient pas été complètement remplis par crainte de représailles.

Le ministère, quant à lui, rappelle que, dès septembre, la revalorisation des débuts de carrière entraînera une augmentation mensuelle de 259 € pour les professeurs agrégés dans leur première année d’exercice.

Sources : le Figaro, le Monde, Libération, La Croix, l’Humanité

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.