Revue de la semaine du 10 au 16 mai

Finlande : la secrétaire d'Etat à l'éducation surprise par les mesures françaises
En visite officielle à Paris, la secrétaire d'Etat finlandaise à l'Education, Heljä Misukka, a fait part de son étonnement concernant la politique sécuritaire française à l'école.

L’expert américain Tim Burns, de l’université d’Harvard, a donné pour ses collègues enseignants expatriés en Turquie une conférence de 90 minutes sur le développement du cerveau des enfants. D’après une étude récente, le dénominateur commun observé sur des enfants de 2 à 6 ans particulièrement intelligents et épanouis, est la place accordée à la rêverie. En effet, les enfants se mettraient régulièrement en « veille » (immobiles, regard fixe) pour permettre le développement de connections neuronales dans les parties du cerveau consacrées à la résolution de problèmes complexes. Cette partie essentielle du développement du système limbique des jeunes est évidemment contrariée si les parents multiplient les activités trop ciblées, ou si l’enfant passe trop de temps devant la télévision. A l’âge de 6 ans, la plupart des enfants ont passé environ 6.000 heures devant le poste de télévision, soit à peu près autant d’heures qu’il en faut pour obtenir un diplôme universitaire. Mais si l’enfant est laissé à lui-même et a l’opportunité de jouer, sans but, des études cliniques ont observé un plus grand développement de son lobe frontal, ce qui lui donne une plus grande maîtrise émotionnelle et des facultés logiques accrues. Soit un QI plus élevé, et un risque diminué de tout comportement violent.
Source : Hürriyet Daily News – 1er avril

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.