Finlande : La politique sécuritaire française à l’école surprend

La secrétaire d’Etat finlandaise à l’éducation, Heljä Misukka, était en visite à Paris le 4 mai dernier. A la veille du discours de Nicolas Sarkozy sur la violence scolaire et l’absentéisme, elle a reçu la presse française à l’ambassade finlandaise, sans se voir proposer d’invitation rue Grenelle. La Finlande est particulièrement bien placée dans les comparaisons scolaires internationales, loin devant la France, notamment d’après le classement Pisa dont les résultats 2009 seront connus à l’automne prochain. Ce pays nordique qui compte à peine cinq millions d’habitants n’est pas épargné par la violence scolaire : il a connu deux tueries à l’arme à feu dans des écoles, en 2007 puis en 2008. Malgré tout, le pays n’a pas voulu s’orienter vers une politique sécuritaire. Au lieu de se lancer dans la répression, les écoles ont lancé des programmes de « Bien vivre ensemble », et rajouté des activités pratiques à leurs programmes, pour ne pas laisser les élèves inactifs l’après-midi. « La société finlandaise est tombée d’accord pour que les écoles restent des lieux ouverts », explique Heljä Misukka. Elle est très étonnée par le choix récent de la France de « supprimer les allocations familiales lorsqu’un élève est absentéiste ». « En Finlande, nous essayons plutôt de prévenir le problème, » explique-t-elle. « Souvent, [les parents] croient à l’importance de l’école. Mais il y a des problèmes d’alcoolisme, de santé mentale, etc. Peut-être est-ce une vision nordique. Mais les punitions et les mesures financières, nous n’y croyons pas. » Par ailleurs, la secrétaire d’Etat a rappelé que la formation des enseignants finlandaise était très axée sur la pédagogie – une formation qui, pour elle, « est à la fois un droit et un devoir ».
Sources : Libération – 7 mai, Cahiers pédagogiques

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.