« Tous les étudiants (boursiers, ndlr) qui ont aujourd’hui plus de neuf mois d’études pourront se voir verser à la rentrée prochaine un dixième mois de bourse ». Valérie Pécresse l’a annoncé ce mardi matin sur France Info, précisant que cela représentait « 12% d’augmentation des bourses ».

La promesse en avait été faite le 29 septembre dernier par Nicolas Sarkozy. Mais, à l’occasion d’une réunion, le 12 avril dernier, la ministre de l’Enseignement supérieur avait provoqué l’inquiétude des organisations étudiantes, en liant ce 10 ème mois de bourse à un « engagement fort des universités sur la mise en place du plan licence ».

L’annonce de ce matin intervient au lendemain du démarrage d’une campagne sur ce thème, lancée par l’Unef. Dans un communiqué, le premier syndicat étudiant avait, en particulier, annoncé « des actions coups de poing […] dans les prochaines semaines ». Il a par ailleurs prévenu qu’il n’acceperait pas « un 10e mois de bourse au rabais ».

Le débat risque maintenant de se focaliser sur le nombre d’étudiants concernés par la mesure. Mi-avril, la ministre avait parlé de 60 à 70 % d’étudiants inscrits dans des formations de plus de neuf mois. L’Unef estime pour sa part que 75 % des étudiants suivent plus de neuf mois et demi de formation par an. En intégrant la rédaction des mémoires et les stages, l’organisation étudiante chiffre à 90 % la proportion d’étudiants ayant des astreintes pédagogiques sur 10 mois.

Sources : AFP, AP, ActuaLitté.com, France-Info.com, nouvelObs.com, le Monde.fr, le Figaro