Belgique : le projet de décret Robin des Bois n’amuse pas

En Belgique, la Communauté française dispose de ses propres parlement, gouvernement et services publics. Elle a compétence en matière d’enseignement, culture, recherche, soins de santé, aide à la jeunesse et sports, pour quelque 4,2 millions de Belges francophones (environ 40 % de la population). Le 30 avril 2009, la Communauté votait une aide globale de 40 millions d’euros à destination des « écoles en difficulté ». Cette aide exceptionnelle devait notamment permettre l’embauche de plus de 550 enseignants supplémentaires, de la maternelle au secondaire. Mais entre-temps, les budgets ont été réduits. Pour tenir la promesse faite en 2009 en l’absence de moyens nouveaux, la Ministre de l’Enseignement obligatoire Marie-Dominique Simonet a récemment proposé à la Communauté française un avant-projet de décret, selon lequel 60 % des écoles les plus favorisées abandonneraient une partie de leurs subventions et de leur personnel d’encadrement aux 25 % d’écoles les moins favorisées en 2010-2011; les 15 % d’écoles restantes ne seraient ni ponctionnées, ni aidées. Cette proposition de décret, déjà surnommé décret « vases communicants » ou décret « Robin des Bois », fait naturellement bondir les syndicats et responsables scolaires.
Source : Enseignons.be – 13 avril

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.