Serbie : 85% des élèves du primaire victimes de violence

Le passé troublé de la Serbie agite aujourd’hui ses cours de récréation. Pas moins de 85 % des élèves en dernière année du primaire avouent ainsi avoir subi des violences de la part de leurs camarades ! La police patrouille auprès de certains établissements depuis plusieurs années, mais les agressions se multiplient. Les enseignants ne sont pas épargnés : l’an dernier, un professeur de chimie de 61 ans a été battu par un élève. Il n’a pas porté plainte, comme la plupart des victimes, et c’est une vidéo en ligne qui a rendu l’incident public. Les facteurs de cette violence sont nombreux. A commencer par l’histoire récente du pays. Une dizaine d’années seulement est passée depuis la guerre au Kosovo (province serbe à forte proportion d’Albanais, qui s’est déclarée autonome), et le procès du président serbe Slobodan Milošević pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Dans ce pays pauvre, la plupart des criminels sont riches et bien portants, ce qui les désigne malheureusement aux jeunes comme des modèles à suivre. Une culture patriarcale, une forte discrimination envers les Roms, les homosexuels et les ethnies minoritaires renforcent le phénomène. Par manque de moyens, seules 10 % des écoles primaires ont intégré des programmes de lutte contre la violence et la discrimination, alors que la secrétaire d’État à l’Éducation Tinde Kovacs-Cerovic souhaiterait la mise en place d’une équipe de prévention dans chaque établissement.


Sources : Transitions Online – 18 mars, Helsinki Committee for Human Rights in Serbia

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.