De jeunes citoyens dans les starting-blocks

Créée en 1998, à l’initiative de deux Conseillères Principales d’Education (CPE), l’association Starting-Block mise sur les jeunes pour sensibiliser leurs camarades à la citoyenneté et à la solidarité.

Avec un réseau qui compte près de 120 associations étudiantes engagées dans l’éducation au développement ou la sensibilisation aux handicaps, des actions partout en France, l’association Starting-Block organise chaque semaine une intervention dans un collège ou un lycée français. Le principe : des jeunes qui sensibilisent des jeunes. Le meilleur moyen, selon les responsables de l’association, pour faire passer les messages. « Le contact passe bien entre les jeunes de la même classe d’âge, constate Claire Malige, coordinatrice d’un programme de sensibilisation à la citoyenneté et à la solidarité (programme SENS). Le fait de voir des étudiants engagés peut donner plus facilement envie aux collégiens et aux lycéens de s’impliquer. ». Une philosophie que l’association a su conserver, à travers ses deux programmes principaux (Handivalides et SENS), mis en œuvre sur tout le territoire français grâce aux deux réseaux d’associations étudiantes qu’elle a su tisser. « À travers ces deux programmes, les jeunes développent leur réflexion sur le monde qui les entoure, en réalisant des projets collectifs tournés vers les autres », ajoute la coordinatrice.

Deux programmes de sensibilisation

Ainsi le programme Handivalides permet aux jeunes valides et handicapés de se rencontrer. Journées de jumelage, tutorats, randonnées pédestres ou cyclistes, les actions sont nombreuses pour favoriser l’insertion des jeunes handicapés au niveau du secondaire et du supérieur, mais également pour changer le regard des valides sur les personnes en situation de handicap. « Chaque année, des journées de sensibilisation pour favoriser l’intégration des jeunes handicapés dans l’enseignement supérieur sont organisées. Par des mises en situation, telles que parcours en fauteuil ou repas à l’aveugle, les étudiants peuvent se rendre compte des difficultés rencontrées par les personnes handicapées, explique Claire Malige. De février à mai, 37 dates sont ainsi programmées et animées sur les campus, avec l’appui de nos associations partenaires. » Le deuxième programme de l’association, SENS, propose des actions de sensibilisation liées à différentes problématiques : la solidarité internationale, l’éducation à la citoyenneté, les solidarités locales, la prévention des risques ou encore la lutte contre les discriminations selon une méthode d’éducation active. « Le réseau associatif d’étudiants intervient dans les collèges et lycées en proposant des jeux de rôles, des simulations, des échanges participatifs. Les élèves se retrouvent par exemple dans la peau de villageois d’Afrique de l’Ouest, et doivent se confronter à des problèmes de gestion de l’eau, à la question de la place de la femme dans l’organisation du village… », commente Claire Malige, coordinatrice de ce programme. Une démarche qui permet aux élèves d’être acteurs et de leur donner, pourquoi pas, le goût de l’engagement solidaire.

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.