‘Hamsterisation’ de la formation des enseignants : la mobilisation se poursuit

La mobilisation contre la réforme de la formation des enseignants ne faiblit pas. Le manque de sérieux et la baisse du niveau d’exigences des nouveaux concours sont constamment dénoncés. Tour d’horizon.

Les membres du jury du Capes d’histoire et de géographie session 2010, ont adressé hier une lettre ouverte à Luc Chatel, ministre de l’Education Nationale. Ils sont inquiets : ils demandent le report au printemps 2011 de la session des concours prévue, avec la réforme, pour l’automne 2010 . Leurs arguments sont entre autres les suivants : « le calendrier annoncé des épreuves avec les écrits se déroulant début novembre […] rend en particulier illusoire toute activité de recherche en master « enseignement », que ce soit en M1 ou en M2″. Ils insistent sur le fait que « pour la session 2011 du concours, les étudiants seront astreints à des conditions de préparation des épreuves écrites incompatibles avec le sérieux qui doit être attaché à un concours de recrutement de professeurs de la fonction publique ».

Sauver les CAPES

Préparer un concours en deux mois, tout en effectuant un travail de recherche approfondi, semble en effet délicat. Les membres du jury du Capes d’histoire et de géographie ne sont pas les seuls à s’alarmer, bien entendu. Le site Sauvons Les CAPES, est, comme son nom l’indique, entièrement dédié à la réforme des CAPES, tout particulièrement ceux d’Histoire-Géographie, de Langues Vivantes et de Lettres Classiques. Il fait un lien sur sa page d’accueil notamment sur l’appel « 100 000 voix pour la formation » lancé par la Coordination Nationale Formation Des Enseignants, qui vient d’atteindre les 80 000 signatures ! Cet appel a pour objet « l’ouverture d’une réelle négociation pour concevoir une formation professionnelle universitaire de qualité, permettant de recruter les enseignants fonctionnaires dont l’Education Nationale a besoin ».



Projections pour la rentrée 2010
 


 


Le collectif Sauvons l’Université reste lui aussi toujours très mobilisé. Lui qui dénonçait en février dernier la « hamsterisation » de la formation des enseignants, puisque d’après ses calculs ce sont « 1,6 million d’élèves » qui seront « les cobayes de la réforme de la formation des enseignants dès septembre 2010 », vient de publier également un communiqué. Intitulé « Préparations aux Capes d’automne. Irresponsables, vous avez dit irresponsables ? », il prévoit déjà que « le niveau des cours dispensés [pour préparer ces nouveaux CAPES] ne pourra atteindre que celui d’un cours de L3 ». Et de dénoncer sans ambages le « beau discrédit jeté sur la soi-disant élévation du niveau de formation ».
Enfin, André Ouzoulias dans un texte intitulé « Le cauchemar de Jules Ferry » fait une description très claire et détaillée de ce qui attend les futurs stagiaires enseignants du premier et du second degrés pour leur première année d’exercice professionnel, description faite également, non sans humour, par le site de mobilisation de l’IUFM de Paris.

Leur pessimisme est-il exagéré ? Réponse dans quelques mois…

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.