Absentéisme scolaire : nouvelle menace sur les allocations

Le débat est relancé sur la suppression des allocations familiales comme moyen de lutte contre l'absentéisme.

C’est le président de la République en personne qui a relancé le débat sur les moyens de lutter contre l’absentéisme scolaire en se déclarant la semaine dernière favorable à des « sanctions effectives ».

Luc Chatel a poursuivi dimanche soir, lors de l’émission « Le grand jury », organisée par RTL, le Figaro et LCI : les parents dont les enfants manquent les cours sans justification pourraient bientôt voir leurs allocations familiales suspendues par le préfet dont ils dépendent.

Depuis 2006, les présidents des conseils régionaux peuvent déjà saisir la Caisse des allocations familiales pour suspendre les versements si les contrats de responsabilité parentale passés avec les familles ne sont pas respectés. Mais le dispositif n’est que rarement utilisé.

Le ministre de l’Éducation a admis que la nouvelle mesure sera également difficile à mettre en place. Il souhaite cependant que les choses aillent « très vite » et a affirmé vouloir trouver une solution « dans les prochaines semaines ».

Les réactions n’ont pas tardé. Syndicats et associations familiales demandent ainsi une réflexion sur l’absentéisme, afin d’en identifier les « véritables raisons ». Opinion partagée par le président de la Cnaf, qui estime que « la démarche d’accompagnement est à privilégier : les caisses sont là pour aider les parents, les allocations ne sont pas des récompenses ».

Enfin, la FIDL, deuxième organisation lycéenne, dénonce une « mesurette populiste, qui n’a rien de pédagogique et n’aide pas à comprendre les raisons qui conduisent un élève à sécher les cours ».

Sources : AFP, RTL, LCI, le Figaro, Libération, les Echos, Elle, la Croix, nouvelObs.com, Parents.fr, 20minutes.fr

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.