Des jeunes éco-engagés

On pense souvent que ce sont les adultes qui livrent leur enseignement aux plus jeunes. Mais ce n’est pas toujours le cas. L’Eco-parlement des jeunes (EPJ) en est un bon exemple !

A ce jour, près de 7500 jeunes européens ont apporté leur contribution dans le cadre de l’Eco-parlement. L’idée est née en 2003 à l’initiative d’Eco-Emballages(1), en partenariat avec le Réseau Ecole et Nature(2). Un dispositif original qui permet de mettre en réseau des classes de toute l’Europe, dans un but de production collective de travaux d’étude sur l’environnement. En sept ans, collégiens et lycéens ont réalisé de nombreux ouvrages, qui ont tous été remis à des acteurs de l’environnement : responsables politiques, associatifs ou représentants de collectivités territoriales. « L’EPJ permet de donner de la visibilité au travail des jeunes et de leurs enseignants, note Véronique Lapostolle, coordinatrice du projet. C’est aussi un moyen de nouer des partenariats avec les acteurs locaux et de les mettre en relation avec les élèves et les enseignants. »


Livre blanc pour l’environnement


En 2004, 2006 et 2008, l’association Pro Europe regroupant les éco-organismes « Point vert » de 27 pays européens et du Canada, a accueilli lors de ses congrès la rencontre internationale de l’Eco-Parlement des jeunes. Pendant l’année scolaire précédant ces congrès, des centaines de jeunes de différents pays ont travaillé ensemble, à partir de leurs préoccupations environnementales, à l’élaboration d’un texte collectif s’adressant à des personnalités politiques liées à l’environnement. Leur production a été présentée officiellement par une délégation de jeunes Eco-Parlementaires. En 2005, près de 3 000 jeunes européens de dix pays ont par exemple écrit collectivement le « Livre blanc pour l’environnement » contenant les résolutions et les propositions d’actions qu’ils ont choisies de promouvoir sur les thèmes de l’eau, de l’énergie, de l’air, de l’alimentation et des déchets. Ce Livre blanc a été remis à Berlin à Karl-Heinz Florenz, Président de la Commission Environnement du Parlement européen. Aujourd’hui, l’EPJ concentre son action sur une échelle plus locale. « Le rôle du Réseau Ecole et Nature, dans le cadre de l’EPJ, est de mettre en relation les acteurs locaux de l’environnement avec les écoles, et de proposer l’intervention d’animateurs spécialisés, ajoute Véronique Lapostolle. Cela permet de concrétiser les projets des élèves. »
En Ile-de-France par exemple, plusieurs classes ont élaboré un plan d’action de communication sur l’environnement que des entreprises et des collectivités locales se sont engagées à mettre en place à travers des expositions. « Ce travail collectif permet de réfléchir ensemble aux idées mais aussi aux rêves que les jeunes aimeraient voir réaliser pour la planète » souligne Véronique Lapostolle.


                                                          Laura Houeix


 



(1) : Eco-Emballages, une entreprise privée créée en 1992, agréée par les pouvoirs publics. Sa mission : installer, organiser, superviser et financer la collecte sélective, le tri et le recyclage des emballages ménagers dans l’Hexagone.

(2) : Le Réseau Ecole et Nature est né en 1983 à l’initiative d’enseignants et d’animateurs. Il a pour but de développer l’éducation à l’environnement. Le réseau met en relation les acteurs et favorise la création d’outils pédagogiques innovants.

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.