Vers des États généraux de la sécurité à l’école

Face à la recrudescence des actes de violence dans les établissements scolaires, le ministère a annoncé des États généraux pour avril.

Des « États généraux sur la sécurité » à l’école seront organisés au mois d’avril pour lutter contre les actes de violence qui se multiplient ces dernières semaines dans les établissements scolaires. L’annonce de Luc Chatel a toutefois été reçue plutôt fraîchement par les parents comme par les lycéens et les syndicats.

Pour Alain Buch, de la FCPE du Val-de-Marne, « parler de la sécurité pourquoi pas, mais si c’est pour que ça vire à la grand-messe, ça ne servira pas à grand chose ». Scepticisme comparable à la FIDL, qui redoute un « pansement si la question du recrutement de personnels pédagogiques » et de l’« échec scolaire » ne sont « pas inscrits à l’ordre du jour ».

Pour les syndicats, la multiplication des actes de violence dans les établissements scolaires pose en effet d’abord la question des 40.000 postes supprimés entre 2008 et 2010. Le SE-UNSA souligne par exemple qu’avec « les suppressions massives d’emplois, les établissements, et notamment les plus sensibles, ont perdu des adultes (…) qui jouaient un rôle majeur dans la prévention quotidienne des actes de violence ».

Les Français semblent d’ailleurs leur donner massivement raison. Dans un sondage Harris Interactive réalisé pour RTL auprès de 1004 personnes, ils sont plus de neuf sur dix (93%) à se déclarer « favorables au renforcement du personnel de surveillance dans les écoles pour lutter contre la violence ». 70% des sondés sont opposés à la présence de policiers dans les établissements, mais les trois quarts d’entre eux souhaitent une présence policière autour des écoles.

Sources : AFP, le Monde, France-Soir, les Échos, le Figaro, l’Express.fr, nouvelObs.com, Libération, AP, RTL

Partagez l'article

Google

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.