Spécial USA : Le gouvernement américain veut augmenter les aides aux étudiants

Le président des Etats-Unis essaie de sauver l’économie américaine sans faire une croix sur la santé, ni l’éducation. Pour 2011, il demande notamment au Congrès une hausse des bourses d’Etat à l’éducation supérieure (« Pell Grants », ou bourses Pell), qui s’élèvent déjà à plus de 5 500 dollars pour les élèves les plus défavorisés. D’un montant de 3 000 dollars en moyenne, elles ont bénéficié à 6,1 millions d’étudiants en 2008-09, soit 60 % de bénéficiaires de plus qu’il y a dix ans. Pour certains, ces bourses sont responsables d’un cercle vicieux : si leur montant augmente régulièrement depuis leur création, en 1973 (plafonné alors à moins de 1 500 dollars), les frais de scolarité universitaires suivent une progression encore plus rapide. Les universités sont soupçonnées d’intégrer l’aide fédérale dans le calcul de leurs frais. Mais l’impact de la dégradation de l’économie et de la chute du dollar ne peut pas être négligé. D’autant que de nombreux étudiants sont inéligibles à toute forme d’aide, et doivent recourir à des prêts individuels. Le président Obama souhaiterait se passer de certaines banques fédérales comme intermédiaires dans l’accord de nombreux prêts étudiants (abandon du « FFEL Program »), afin que l’Etat en devienne le gestionnaire unique (« Direct-loan Program »). Malgré les économies annoncées (87 milliards de dollars sur 10 ans), les Américains se sentent mal à l’aise devant cet excès d’interventionnisme. Pour faire passer sa réforme de l’éducation au complet (« SAFRA Bill »), déjà validée par les députés, Obama aurait plus que jamais besoin de la majorité absolue au Sénat… majorité perdue d’un siège le 19 janvier dernier.


Sources : The New York Times, TIME, GovTrack, Committee on Education & Labor

Partagez l'article

Google

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.