Enseignement supérieur : la rentabilité prime sur la culture générale

En temps de crise, il faut s’assurer un emploi. Or, les universités américaines imposent une spécialisation beaucoup plus accrue que le modèle européen, avec le choix d’une « major » – il n’est donc pas question de se disperser. Le panel des filières universitaires est le reflet direct des réalités économiques. Puisque le marché asiatique est en plein boom, les études de langues « rares » comme l’arabe ou le chinois enregistrent des hausses record, au détriment notamment du français. Si une filière n’est plus rentable, on l’élimine : c’est ainsi que l’Université d’État de Louisiane à Lafayette a fait une croix sur les études de philosophie en avril dernier. L’université d’Etat de Michigan se débarrasse, elle, de ses études de lettres et de civilisation. La culture générale est devenue un luxe. Les parents veulent du concret et poussent leurs enfants vers les métiers qui seront toujours nécessaires : comptables, ingénieurs, … Autre signe des temps, on crée des masters hautement spécialisés, de la « médecine narrative » à la gestion d’écoles publiques en difficulté. Un job d’avenir, assurément.


Source : The New York Times

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.