Le débat sur l’identité nationale s’achève par une série de propositions, dont une partie concerne l’école. Le premier syndicat du primaire rappelle dans son communiqué que l’éducation à la citoyenneté fait déjà partie des programmes scolaires.

Il s’interroge en particulier sur le sens du « livret de citoyenneté », qui devrait accompagner l’élève du CE2 au lycée.

« Suffirait-il de noter les dates auxquelles aura été chantée la Marseillaise dans son parcours scolaire pour s’assurer de la construction de la citoyenneté ? » demande ainsi le syndicat.

La discussion reste ouverte…