Hors-série Musique
Les classes à projet artistique et culturel (5/7)

Selon les chiffres du ministère, près de 55.000 écoliers, collégiens et lycéens sont actuellement inscrits dans des classes à projet artistique et culturel tournées vers la musique. Comment monter un dossier ? A quels partenaires s’adresser ? Conseils...

Mises en place à la rentrée 2001 à l’école primaire, au collège et au lycée professionnel, les classes à projet artistique et culturel doivent, quelle que soit la forme qu’elles revêtent (création d’une chorale ou d’un orchestre, organisation d’un concert, réalisation de documents audio ou vidéo…), constituer une étape marquante dans la scolarité des élèves.

Identifier les bons interlocuteurs

Inscrites dans le projet d’école ou d’établissement, ces classes à projet artistique et culturel s’appuient sur des plans académiques et départementaux pour les arts et la culture.

L’enseignant porteur du projet commencera donc par identifier les interlocuteurs qui lui permettront de mener à bien son initiative. Concrètement, les renseignements administratifs, financiers ou pédagogiques nécessaires (comme le déroulement de la procédure ou les aides dont ils peuvent bénéficier de la part de l’Éducation nationale) lui seront fournis par les référents extérieurs à son établissement*. En interne, il élaborera le projet en liaison permanente avec ses collègues des autres disciplines et son chef d’établissement.

Trouver des partenaires

Etape suivante, l’identification des partenaires extérieurs. Institutionnels (mairie, communauté de communes, conseil général ou régional…) ou privés (banques, entreprises, associations, chambres consulaires…), ils peuvent apporter un soutien matériel et/ou financier.

Le projet musical donne également l’occasion d’ouvrir la classe sur l’extérieur et d’y faire intervenir – entre huit et quinze heures sur l’année – des artistes, musicologues, metteurs en scène… Pas question cependant de les choisir au hasard. Leur liste est dressée conjointement par les rectorats et les directions régionales des affaires culturelles et validée au cas par cas.

Au nombre d’une dizaine au moins par département, ils sont sélectionnés parmi les personnels de l’éducation nationale et de la culture, ainsi que parmi les acteurs de la société civile reconnus pour leurs compétences.

Un dossier détaillé

L’organisation d’un tel projet demande donc de l’anticiper. Il faut en fait le préparer dans le courant de l’année scolaire précédant sa mise en œuvre. Les dossiers sont adressés dès la mi-mai au rectorat et à l’inspection d’académie du département.

Des dossiers types sont d’ailleurs disponibles dans chaque académie. Doivent notamment y figurer les objectifs pédagogiques, les principales étapes du projet, le planning des interventions, les diverses actions de valorisation ou productions envisagées, les partenaires artistiques et financiers, le CV des intervenants extérieurs, les lieux culturels que visiteront les élèves… Le budget prévisionnel – équilibré, bien sûr – y est joint, avec le détail des dépenses et des recettes.

L’évaluation

Les modalités d’évaluation doivent aussi être définies en amont. Cette évaluation ne portera pas sur la dimension artistique et/ou culturelle de la réalisation. En revanche, elle prendra en considération l’implication et la progression de chaque élève, ainsi que les connaissances et les savoir-faire acquis dans le cadre des enseignements disciplinaires.

Le projet pourra aussi servir de support à différents travaux d’écriture : chaque élève pourra par exemple consigner dans un journal de bord ou un cahier-mémoire personnel les temps forts et les divers aspects de sa participation au projet.

En quelques mots

Une classe à projet artistique et culturel s’inscrit dans le cadre des horaires réglementaires et des programmes. Elle s’articule autour d’un projet, impliquant tous les élèves de la classe et s’appuyant sur les enseignements obligatoires. Les pratiques mises en œuvre** doivent permettre aux élèves d’accéder à une véritable culture artistique, tout en mettant en évidence la complémentarité entre les enseignements.
* les coordonnées des référents extérieurs sont disponibles sur les sites Internet des différentes académies.

**Exemples de classe à PAC : le Collège Petite-Lande à Rezé a organisé une classe à PAC sur le thème « Musique et Italie baroque ». Le compte-rendu de cette action, qui date de 2003, est distribué par le CRDP de Loire-Atlantique.

Pour travailler en classe

Curiosphère TV propose des vidéos pédagogiques sur la Sphère Musique.

Sommaire

La musique, une discipline à part entière (1/7) >> article
L’enseignement obligatoire (2/7) >> article
L’option musique (3/7) >> article
Le bac en chansons (4/7) >> article
Les classes à projet artistique et culturel (5/7) >> article
Les chorales scolaires (6/7) >> article
Les classes à horaires aménagés (7/7) >> article

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.