Education : une grève pour rien ?

Les deux tiers des Français estiment la grève d'hier justifiée. Mais ils sont presque aussi nombreux à la juger inefficace.

Près de deux Français sur trois (65%) estiment que le mouvement de protestation mené hier, jeudi, dans la fonction publique est « justifié dans le contexte actuel ». Mais seules 40% des personnes interrogées le jugent « efficace pour interpeller le gouvernement ». C’est ce qui ressort d’un sondage Viavoice réalisé pour la FSU.

Selon le ministère, le taux de grévistes dans l’Education nationale n’a pas dépassé 14,3%, moitié moins qu’en mars 2009 (27,9%). Dans le primaire, 17,7% des enseignants ont cessé le travail. Ils n’étaient, toujours selon le ministère, que 13,8% à faire grève dans les collèges et les lycées. Des chiffres contestés par les syndicats, qui parlent plutôt d’un tiers de grévistes dans le premier degré et de 40% dans le secondaire.

Toutefois, les analyses syndicales sur la mobilisation divergent. « Décevante » au yeux de l’Unsa, elle reste « plutôt significative » pour Gérard Aschiéri, qui souligne la hausse enregistrée par rapport à la journée du 24 novembre. Le patron de la FSU reconnaît tout de même que cette participation n’est « pas à la hauteur » en raison, selon lui, de la « désunion » des syndicats.

Cette division explique peut-être en partie la méfiance des Français vis-à-vis des organisations syndicales. L’enquête Viavoice révèle en effet que 51% des personnes interrogées ne leur font pas confiance. Du reste, seuls 18% des sondés ont participé à au moins une protestation collective dans les six derniers mois. Les revendications qui pousseraient les Français à se mobiliser sont les retraites (39%), les salaires et le pouvoir d’achat (37%), l’emploi et la lutte contre le chômage (24%).

Sources : AFP, AEF, nouvelObs.com, Challenges.fr, les Echos, 20minutes.fr

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire – VousNousIls.fr 1 bis rue Jean Wiener – Champs-sur-Marne 77447 Marne-la-Vallée Cedex 2.