Les éco-délégués du collège inspectent leur assiette !

Pour relayer la prise en compte du développement durable dans tous les domaines de la vie collégienne, le collège Henri-Matisse* d’Issy-les-Moulineaux mise sur une quarantaine d’éco-délégués. Au programme, cette année : une restauration scolaire plus respectueuse de l’environnement.

Sur les murs du collège Henri-Matisse d’Issy-les-Moulineaux, le bleu domine, clin d’œil à l’artiste éponyme. Les élèves, par contre, voient plutôt la vie en vert. Depuis un an, l’établissement inaugure une initiative du Conseil général des Hauts-de-Seine : devenir un « établissement en démarche de développement durable » (E3D), dit aussi « éco-collège ». Actuellement, cinq collèges participent à titre expérimental à ce projet, appelé à s’étendre sur le reste des établissements du département. A Henri Matisse, à l’occasion de l’élection des délégués de classe de début d’année, 42 élèves ont été élus éco-délégués. Chaque année, ils se pencheront sur une nouvelle question en lien avec le développement durable. Actuellement, ils mettent à l’honneur… leur assiette. « Nous avons choisi de travailler avec eux sur la restauration scolaire, explique Paul Baquiast, principal du collège. Le but : proposer au Conseil général une charte qui prendrait en compte l’origine des produits proposés aux repas, leur bilan carbone, le coût des nouveaux repas… ».

« La responsabilisation de chacun »

Un sujet qui a très vite passionné les jeunes éco-délégués, toutes classes confondues. Après une première visite à la Bergerie nationale de Rambouillet, les éco-délégués rencontreront prochainement un diététicien, un chercheur de l’Inra et une agricultrice. Grâce à un outil informatique mis en place par la Région Ile-de-France, ils ont déjà réalisé le bilan carbone sur un mois de leur repas à l’école. « La prise en compte du développement durable passe par la responsabilisation de chacun, ajoute Paul Baquiast. La prise de responsabilité est d’ailleurs une attitude que nous encourageons fortement au sein du collège ; certains élèves, par exemple, sont auxiliaires de sécurité et peuvent aider leurs professeurs en cas d’évacuation de l’établissement, d’autres sont chargés des comptes-rendus lors des visites de lieux dédiées à la mémoire pour transmettre leur expérience à leurs camarades. » Pour Paul Baquiast, le collège doit être le lieu d’expérience du développement durable. « Aujourd’hui le développement durable est intégré dans les programmes des cours comme la SVT ou encore l’histoire-géographie, note le principal. Les 610 élèves du collège ont tous des notions théoriques sur ce concept. Les éco-délégués eux, ont la possibilité de mettre en pratique des connaissances et de se confronter aux réalités du développement durable, à ce qu’il est possible de concrétiser ou non. »

*www.clg-matisse-issy.ac-versailles.fr


 

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.