Un seul monde, une seule école ?

La mondialisation touche l'économie, mais sait-on qu'elle touche aussi au premier chef l'école ? Une revue fait le point sur cette question.

Le dernier numéro (n°52) de la Revue Internationale d’Education de Sèvres, publiée par le CIEP, s’intitule, sur un mode interrogatif, « Un seul monde, une seule école ? ».

Les pays du monde entier comparent en effet de plus en plus leurs systèmes éducatifs, les classent, les évaluent… Peu à peu émergent ainsi des systèmes hybrides, qui associent « standardisation et différenciation ».

C’est cette réalité que la revue se propose d’analyser au travers d’études des cas portant sur 23 pays.

Comme le note Alain Bouvier, professeur des universités et membre du Haut conseil de l’éducation, en introduction de ce numéro qu’il coordonne, « aujourd’hui, malgré la multiplication des comparaisons internationales (comme l’épreuve internationale PISA ou celle de PIRLS ndlr) aucun élément ne prouve que l’Ecole se dirige vers un unique modèle mondial ».

Dans l’article « Bigarrure du monde, convergence des questions », Roger-François Gauthier, inspecteur général de l’administration de l’Education nationale et de la recherche, consultant auprès de l’UNESCO et Florence Robine, inspectrice générale de l’Education nationale en France, jugent que plutôt que de convergences de systèmes éducatifs, on observe aujourd’hui, à l’échelle mondiale, une convergence de questionnements. Tous les systèmes sont en effet confrontés à un problème identique : « les contenus (les savoirs ndlr) vont de moins en moins de soi et sont devenus un élément majeur de questionnement sur la qualité de l’école » (comme par exemple PISA qui étudie la compréhension de l’écrit des élèves ou leur culture mathématique). Les auteurs aboutissent à cette conclusion après avoir passé au crible l’Angleterre, la France, l’Inde, le Sénégal et la Suède.

Mais d’autres points de vue soulèvent bien des questions pertinentes. Thierry Breton, ancien ministre de l’Economie, des finances et de l’industrie, senior lecturer à la Harvard Business School, insiste ainsi dans son article « L’Ecole et les communautés » sur le fait que « devant la crise planétaire actuelle, les éducateurs ont un rôle majeur à jouer en se rassemblant sur des valeurs communes ». Ils seront le lien entre les différents groupes humains, en particulier entre les différentes « communautés professionnelles » à venir.

Un seul monde, une seule école peut-être alors pour demain ? Oui, mais dans une nouvelle forme des savoirs à inventer…

Partagez l'article

Google

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.