Grandes écoles : le débat recentré sur les concours

Alimenté toute la semaine par de multiples réactions, le débat sur la place des boursiers dans les grandes écoles se recentre sur les concours.

Alimenté depuis le début de la semaine par de multiples réactions, le débat lancé par la Conférence des grandes écoles sur la place laissée aux élèves boursiers se recentre sur les concours d’admission à ces établissements.

Valérie Pécresse a ainsi souhaité qu’en juin prochain, ces concours soient gratuits pour les étudiants boursiers. En effet, l’inscription aux épreuves permettant d’intégrer une grande école peut coûter jusqu’à 500, voire 600 €. La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche souhaite donc supprimer ce « verrou financier », qui bloque l’accès des établissements les plus prestigieux à bon nombre d’étudiants d’origine modeste. Cette gratuité sera d’abord envisagée avec les écoles sous tutelle de l’État, comme Normale Sup ou Polytechnique, mais elle devra être progressivement étendue.

Sur le fond, la ministre invite également les grandes écoles à évaluer « l’intelligence », les capacités et le parcours des étudiants plutôt que leur seule culture générale, à l’image de ce que pratiquent les universités américaines : une sélection s’appuyant sur dossier, témoignages et lettre de motivation. Luc Chatel, ministre de l’Education nationale, prône, lui aussi, une modification des concours, dans la mesure où « le contenu même des épreuves peut entraîner une certaine discrimination ».

La CGE ne se montre pas opposée à l’idée d’une réforme. Parallèlement à une mission gouvernementale lancée sur ce thème fin novembre, elle a initié sa propre enquête sur les « épreuves supposées socialement sélectives ».


 



Sources : AEF, AFP, RTL, le Monde, le Figaro, Libération, Les Echos, France Soir, lePoint.fr, ActuaLitté.com, EducPros.fr

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.