Grandes écoles : polémique autour des boursiers

La Conférence des grandes écoles s'oppose à des quotas d'élèves boursiers et provoque des réactions virulentes.

« La CGE désapprouve d’une manière générale la notion de quotas et réaffirme que les niveaux des concours doivent être les mêmes pour tous ». La teneur du texte publié avant Noël par la Conférence des grandes écoles, et repris par le Monde daté d’hier, lundi, a suscité de nombreuses réactions.


 


Les membres de la CGE s’y opposent en effet à l’objectif de 30% de boursiers dans les grandes écoles fixé en novembre dernier par le gouvernement. « Tout en reconnaissant que des soutiens individualisés doivent être apportés aux candidats issus de milieux défavorisés », ils craignent notamment que la préconisation du ministère de l’Enseignement supérieur entraîne « inévitablement la baisse du niveau moyen ».

Pour Yazid Sabeg, cette prise de position est intolérable. « Les pauvres ne menacent pas la qualité de nos écoles et des élèves qui en sortent, c’est absolument scandaleux de le dire », réplique notamment le commissaire à la Diversité et à l’Égalité des chances. Selon Richard Descoings, le président de Science-Po Paris, qui accueille déjà 21% d’élèves boursiers, la déclaration de la CGE est « antisociale » et revient à estimer que « l’intelligence, la curiosité intellectuelle, la capacité de travail seraient donc l’apanage des riches… »

Pour tenter de désamorcer la polémique, Valérie Pécresse a rappelé ce mardi matin sur Europe 1, qu’il ne s’agissait pas de fixer des quotas mais des objectifs. La ministre réaffirme cependant que « la question de l’ouverture sociale des grandes écoles mérite d’être posée ».

Sources : AFP, AEF, le Figaro, le Monde, 20minutes.fr, Europe 1, France Inter, France-Info.com, leJDD.fr, rue89, ActuaLitté.com

Partagez l'article

Google

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.