Joss Berger Tancerel est une institutrice retraitée, qui a exercé presque toute sa carrière en maternelle. Dans son livre « Ecole maternelle : cri d’alarme ! » (éditions Erès, novembre 2009), elle noue un dialogue avec Michel Bergès, sociohistorien, pour dresser un état des lieux complet de cette institution plus que centenaire. L’école maternelle est en effet aujourd’hui en danger : les « jardins d’éveil »-payants- pourraient bien se substituer à elle pour les enfants de deux ans, et à terme, qui sait si ce n’est pas l’école maternelle, dans sa gratuité, dans son accessibilité à tous, et bientôt dans sa globalité même qui ne sera pas menacée ?

Au travers du dialogue entre l’institutrice et l’universitaire, se dessine tout d’abord l’histoire de l’institution, dans le chapitre « La petite enfance : perspective historique », suivie du rappel des institutions et lois, puis un tableau général des « modes de garde pour les moins de 3 ans ». Une comparaison avec les modes de garde à l’étranger est également faite.

Les deux auteurs débattent ensuite des questions suivantes : « quelle place pour l’enfant dans notre société », et « l’école est-elle adaptée aux enfants de 2 ans ? ».

L’introduction du livre montre que la problématique de la survie de l’école maternelle telle qu’elle existe aujourd’hui est au cœur du débat, et qui plus est, du débat politique.

La position des auteurs dans le cadre de ce débat est très claire : au fil de leur dialogue, données, chiffres, anecdotes… à l’appui, ils arrivent à la conclusion que « l’école maternelle est une institution à défendre ».

Ce livre a reçu le Prix de l’Initiative laïque, décerné conjointement par la Casden, la MGEN et la MAIF, et remis en octobre dernier, lors des Rendez-vous de l’Histoire de Blois.