Comment améliorer le remplacement des enseignants ? La semaine dernière, le recteur de l’académie de Créteil a proposé, via une circulaire, aux chefs d’établissement, inspecteurs d’académie et directeurs des services départementaux de l’Education nationale, de faire appel à « des étudiants ou des personnes titulaires au minimum d’une licence ou ayant des compétences avérées« . Les syndicats n’ont pas tardé à dénoncer cette pratique du « bricolage« . Alors, que faire pour ne pas laisser les élèves sans cours ? Peut-on réellement les mettre devant des adultes qui ne sont pas des enseignants ?