Festival Cinémascience du CNRS

Le festival Cinémascience, festival du film de science du CNRS, a ouvert ses portes mardi à Bordeaux. Un film bouleversant était projeté à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida.

« Pedro » de Nick Oceano était le film projeté mardi soir en ouverture du festival. L’histoire est la suivante : en 1994, Pedro Zamora fut le premier homosexuel séropositif à apparaître dans une émission de téléréalité sur MTV. Les téléspectateurs de « The Real World : San Francisco » furent émus par l’histoire de Pedro, jeune Latino beau, fin et sensible, qui par le biais de cette émission réussit à mener un combat acharné contre le sida, en faisant de la prévention, mais aussi en changeant le regard des gens sur les malades. Le scénario du film est entièrement tiré de la vie de Pedro Zamora : son enfance à La Havane, son émigration en famille aux Etats-Unis, son combat contre la maladie. Il mourra le jour du tournage de la dernière émission. Un débat a suivi cette projection, qui a beaucoup touché le public : le docteur Denis Lacoste (Groupe d’épidémiologie clinique du sida en Aquitaine) a en particulier souligné la force et la véracité de ce film, qui pour lui devrait être en quelque sorte un film manifeste pour lutter contre le sida, promouvoir la prévention, et changer le regard sur les malades -malheureusement encore aujourd’hui trop souvent rejetés, y compris par leur famille et leurs amis. A noter, ce film sera projeté à nouveau le 4 décembre.



Les grands questionnements scientifiques contemporains



Mais jusqu’au 6 décembre, le public pourra découvrir beaucoup de films riches en questionnements : le film « Hors du temps « de Jean-Teddy Filippe a été hier le point de départ d’un débat sur la physique quantique, ce matin à 11h, la projection du fameux « Dr. Jekyll & Mr. Hyde » de Victor Flemming a été suivie d’un débat sur la schizophrénie et les troubles du comportement et « Domaine » de Patric Chiha, projeté aujourd’hui et demain, sera à la base d’une rencontre sur l’histoire des mathématiques. A visiter aussi, dans le cadre de Cinémascience, la toute nouvelle exposition de l’INSERM, intitulée « Science / Fiction : voyage au coeur du vivant ». Elle comprend 26 tableaux où se croisent des photographies scientifiques et des gravures anciennes illustrant des histoires de Jules Verne, pour s’immerger au cœur des cellules, des microbes, des os… Ces tableaux illustrent en fait un conte, écrit par Bernard Werber.
Ce festival est donc l’occasion pour tout un chacun de poser un regard différent sur la science, au travers des films, des débats et de cette exposition originale. Et de prendre conscience de ses grands enjeux actuels. Les jeunes ne sont pas oubliés, puisqu’à côté des séances et ateliers réservés aux scolaires, un jury lycéen décernera cette année un prix, ainsi qu’un jury jeunes chercheurs.
Un festival passionnant et indispensable, dont le parrain, Jean-Jacques Beineix, a déclaré, lors de la soirée d’ouverture, vouloir « être parrain à vie ».

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.