Seize syndicats du supérieur viennent de mettre en ligne, sur le site Internet www.precarite-esr.org, un questionnaire visant à cerner l’étendue de la précarité au sein du personnel, tant enseignant qu’administratif, dans les universités et les laboratoires de recherche.

Le questionnaire s’articule autour de huit rubriques : « lien avec l’enseignement supérieur et la recherche publique », « situation actuelle », « ressources », « conditions de travail et de vie », « reconnaissance et perspectives d’avenir », « parcours », « identité et diplôme » et « appréciation de votre situation ». Les premiers retours doivent être analysés dans un mois, mais aucune date limite n’est fixée pour répondre.

Cette enquête doit permettre aux seize organisations de « connaître les chiffres, sensibiliser sur la question et mener une grande campagne en 2009/2010 pour des titularisations ». Selon les syndicats, qui avancent par exemple un taux de 30% de précaires à l’Inserm, le recours à la précarité est en effet de plus en plus fréquent.

Rendue publique tous les ans, l’enquête du ministère sur les personnels non titulaires dans les universités révèle pour sa part que 23.500 personnes ne bénéficient pas du statut de fonctionnaire cette année. Mais le ministère souligne que ce chiffre recouvre des réalités diverses, des Attachés temporaires d’enseignement et de recherche (Ater) aux « lecteurs et maîtres de langues », étudiants étrangers n’ayant pas vocation à être titularisés.

Sources : AFP, AEF, ActuaLitté.com, Midi Libre