L’attrait des universités françaises n’a pas souffert des blocages de l’hiver et du printemps dernier. C’est ce qu’a affirmé, à l’occasion de sa rentrée, la Conférence des présidents d’université. Sur la base des statistiques de 34 campus, Simone Bonnafous, la vice-présidente de la CPU, constate que le nombre de néo-bacheliers inscrits à l’université « est pour l’heure en hausse ».

Constat complété par Lionel Collet qui affirme même que les campus attirent « davantage de très bons élèves ». Selon le président de la Conférence, le nombre de bacheliers ayant obtenu des mentions « bien » ou « très bien » qui s’inscrivent à la fac est en augmentation.

Réunis en fin de semaine dernière, les présidents d’université se sont cependant prononcés pour une révision du budget alloué aux facultés en 2010. En effet, les crédits budgétaires sont divisés par deux et passent de 792 à 376 millions, quand les engagements hors budgets augmentent fortement, de 362 à 619 millions. Plus des deux tiers de cette somme (420 millions) seront apportés dans le cadre de partenariats public-privé, dans des délais qui restent indéterminés.

Malgré la hausse globale de 995 millions d’euros de l’enveloppe allouée à l’enseignement supérieur par rapport à 2009, les membres de la CPU craignent donc que certaines universités se retrouvent en situation difficile. Enfin, la CPU estime que le dossier de l’autonomie financière des étudiants doit faire partie des « chantiers prioritaires » de l’année 2009-2010.

Sources : AFP, AEF, ActuaLitté.com, les Echos, EducPros, le Monde