Plan jeunes : réactions en demi-teinte

Les mesures en faveur des jeunes annoncées hier par Nicolas Sarkozy suscitent des réaction majoritairement mitigées.

Les mesures annoncées hier, mardi, par le président de la République en faveur des jeunes de 16 à 25 ans provoquent des réactions mitigées de la part des principaux syndicats et associations.

Les organisations étudiantes ont, ainsi, été plutôt déçues par le contenu du plan. La première d’entre elles, l’Unef, estime par la voix de son président que « contrairement aux ambitions initiales, ces annonces ne fondent (…) pas un nouveau pacte entre la jeunesse et la société. Sur deux questions centrales, l’autonomie financière et la lutte contre le chômage, le compte n’y est pas ».

Pour la Fage, qui prônait une « allocation de rentrée universitaire », le problème des aides au logement et les difficultés des étudiants issus des classes moyennes, exclus des bourses, ne sont pas réglés. La Fédération regrette par ailleurs « que le chef de l’État n’ouvre pas les pistes de l’orientation et des passerelles entre filières à l’université et dans l’enseignement supérieur en général ».

Seule l’Uni approuve globalement le plan et juge que les mesures sur l’orientation, l’alternance et le décrochage scolaire vont « dans le bon sens ». Mais l’Union nationale inter-universitaire avoue son scepticisme en ce qui concerne le RSA jeune et le 10e mois de bourse.

Gérard Aschiéri, secrétaire général de la FSU, le premier syndicat de l’Education, déplore que les annonces du chef de l’Etat ne soient pas « à la hauteur d’une vraie ambition pour la jeunesse ». Plus positif, Thierry Cadart, le secrétaire général du Sgen-CFDT, note « une volonté politique de traiter le problème de la jeunesse dans sa globalité ».

Sources : AFP, AEF, le Figaro, le Monde, nouvelObs.com, AP, Reuters

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.