Serge Chabrol, secrétaire général du Snep-FSU, syndicat majoritaire des professeurs d’Education physique et sportive (EPS), tire la sonnette d’alarme. Dans un communiqué publié aujourd’hui, il dénonce la « dégradation des conditions de l’enseignement du sport », lié aux suppressions de postes considérables dans la discipline.

La natation est particulièrement touchée explique-t-il ainsi : « En piscine, il y a des normes de sécurité en termes d’encadrement des enfants que les hausses d’effectifs par classe et la baisse du nombre d’enseignants conduisent à ne plus pouvoir respecter, ce qui entraîne l’abandon des cours ».

Résultat : aujourd’hui 1 enfant sur 2 de moins de 10 ans ne sait pas nager. Un chiffre inquiétant communiqué, entre autres, lors de l’entretien de Martine Le Ferrand (secrétaire générale adjointe du SNEP) sur RMC le 28 août 2009.

Un enseignement de plus qui tombe à l’eau ?