Julien Gayet part à vélo découvrir les écoles du monde

Julien Gayet, jeune professeur des écoles, s’apprête à partir à vélo jusqu’au Népal pour faire durant un an le tour des écoles du monde. Il nous présente son projet.

Comment est née l’idée de votre projet ?

L’idée de voyager à vélo en direction du Népal et de faire étape dans les écoles est relativement récente puisqu’elle date de l’année dernière. Par contre, j’ai depuis plusieurs années nourri l’idée de prendre une année sabbatique pour voyager. Après réflexion et sur de nombreux conseils de routards, le vélo m’a semblé le moyen le mieux adapté pour aller à la rencontre des gens, et faire du trajet, donc pour le voyage en lui-même. J’ai toujours été fasciné en lisant les récits de voyageurs, et l’idée de partager mon aventure avec des classes m’a semblé très enrichissante. Le fait d’être suivi par les élèves est une motivation supplémentaire.

Quels pays allez-vous parcourir et combien de temps durera votre voyage ?

Mon départ est fixé au 24 août. Je compte suivre la piste cyclable « Eurovélo 6 » qui parcourt l’Europe de l’Atlantique à la Mer Noire, en passant par la Suisse, l’Allemagne, l’Autriche, la Slovaquie, la Hongrie, la Croatie, la Serbie et la Roumanie. Ensuite, je me dirigerai vers Istanbul via la Bulgarie. Je pense arriver à Istanbul fin octobre. Une fois en Turquie, je ferai une boucle pour découvrir le pays et revenir à Istanbul où je prendrai l’avion pour Calcutta (Inde). Je préfère survoler l’Iran et le Pakistan à cause des évènements récents. Une fois en Inde, je mettrai le cap au Nord-Ouest vers le Népal. La durée de mon voyage est une grande inconnue, je pense arriver au Népal entre janvier et février. Une fois la frontière népalaise franchie, j’aviserai.

Comment vous êtes-vous préparé physiquement ?

Heu… aucune préparation physique spéciale. Je pratique du sport régulièrement (course à pieds, trails, randonnées…), mais je ne fais pas encore de vélo !

Quelles sont vos attentes par rapport aux rencontres que vous ferez, aux enseignants et aux élèves avec qui vous ferez connaissance ?

J’espère briser les idées reçues aussi bien pour eux que pour moi, prenant le temps de les rencontrer pour mieux nous comprendre. Je m’intéresserai au regard qu’ils portent sur leur pays et leur culture ainsi que sur la France. Je leur présenterai les classes qui me suivent* et les ferai participer à mes correspondances avec les élèves français.

Que souhaitez-vous transmettre à vos collègues, aux élèves et plus généralement au grand public au travers de votre expérience ?

Je souhaite susciter chez les élèves qui me suivront l’envie de s’impliquer dans ce projet et de les intéresser au monde extérieur. Pour les collègues, bien que cela ne soit pas un de mes objectifs, je leur offrirai mon regard sur les conditions et les méthodes d’enseignements. Quant au grand public, je lui permettrai de suivre cette aventure à travers mes nouvelles régulières sur mon site : www.latroussesurleguidon.com




*Il s’agit des classes de Perrine GUIBARD (CE1-CE2 de Lancrans (01) et de Gérard COUDERC (6ème et 4ème SEGPA de Gex (01)

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.