Royaume-Uni : la télépathie bientôt en option au bac

Le paranormal - pardon, la "psychologie anomalistique" - sera proposé dès la rentrée en option, pour l'épreuve de psychologie aux A-levels (le bac anglais).

Tout d’abord, pour se rafraîchir la mémoire, relire notre « En pratique » sur le système scolaire au Royaume-Uni. Pour rappel : les examens sont proposés aux établissements (publics comme privés) par un ensemble d’examination boards privés, parfois affiliés aux grandes universités (comme Oxford et Cambridge pour OCR). Mais il en existe d’autres, notamment Edexcel, ou encore AQA (« The Assessment & Qualifications Alliance ») dont il sera question ici. Les épreuves d’examens diffèrent donc d’une école à l’autre, car elles sont libres de choisir leur fournisseur de sujets. De surcroît, les 3 ou 4 matières qui constituent souvent le « bac » anglais (A levels) diffèrent d’un élève à l’autre, car les élèves se spécialisent librement dans leurs dernières années de secondaire.

C’est pourquoi il est difficile d’évaluer quelle proportion d’élèves va se lancer à la rentrée prochaine dans l’aventure de la « psychologie anomalistique », centrée sur l’étude du paranormal. D’après le Guardian, l’exam board « AQA » a décidé d’inclure cette discipline dans ses programmes d’examens, en option complémentaire de la psychologie. Ce seront les chefs d’établissement qui décideront ou non de la proposer, les élèves décideront ou non de s’orienter dans cette voie, et d’en faire une de leurs matières principales en fin de high school.

En tout cas, le programme s’annonce fascinant puisqu’il abordera des matières de haute tenue scientifique telles que : la télépathie, la télékinésie, la guérison psychique, le spiritisme, la prémonition, les perceptions extra-sensorielles en général et les Expériences de Mort Imminente. Mais ce n’est pas tout ! Des thèmes encore plus insolites seront abordés : le Triangle des Bermudes, l’astrologie, les enlèvements par aliens interposés, la technique de clairvoyance au moyen d’un pendule, ou encore le pouvoir de plier les cuillères par la simple force de sa volonté…

« En d’autres mots, toutes ces espèces de choses bizarres et merveilleuses », comme le résume si bien Chris French, en charge de la cellule de recherche en anomalistic psychology à Goldsmiths (université de Londres). Ce personnage quelque peu excentrique ne doute pas que cette reconnaissance officielle de son domaine d’enseignement ne soit « accueillie chaleureusement » par des milliers d’élèves, et ne réduise « le snobisme intellectuel » de ses confrères psychologues puristes.

Mettez-vous au goût du jour, boostez votre aura et testez votre capacité à vous mettre sur ma longueur d’ondes ! Roger ?

Partagez l'article

2 commentaires sur "Royaume-Uni : la télépathie bientôt en option au bac"

  1. Aude Las du Réel  16 août 2009 à 9 h 53 min

    192301En Psychologie anomalystique, option Télépathie, on fait comment pour savoir qui a triché dans l’esprit du voisin ? A moins que ce soit considéré comme la réussite à l’examen, naturellement.
    Enfin, un avantage durant l’épreuve, avec la téléportation, et je n’ose penser à la télékinésie, les petits tracas physiologiques sont résolus…L’excentricité anglaise poussée au A-Level, laisse quand même perplexe (traduire-in French !- : il n’y a pas que les petites cuillers à pouvoir être tordues). Quelqu’un peut rappeler gentiment que Harry Potter est un ROMAN ?Signaler un abus

  2. Atlas LOTH  18 septembre 2009 à 15 h 30 min

    à l’attention de Quentin DUVERGER,
    Un grand merci à vous qui oser nous informer, sur : "Où en est officiellement l’humanité avec la sagesse des anciens ?". Et ce, surtout après 2 siècles de déni par le dogme scientifique et plusieurs siècles de diabolisation religieuse.
    Le commentaire de Aude Las du Réel en dépeint, "malgré elle !!!?", la face sombre. Outre la difficulté à penser librement en dehors de notre éducation académiquement correcte sous la dictature de la preuve matérialiste, le constat le plus cruel est de voir, à quel point, le ressenti, les émotions, les sentiments et autres perceptions sont devenues des animaux sauvages tapies aux fond des grottes de notre inconscient. Seuls les artistes et les fous semblent autorisés à les chevaucher.
    Les peurs classiques viennent évidemment du fait des potentialités qui en découlent, définies comme pouvoirs dangereux par ceux qui auraient la tentation d’utiliser ces sagesses malencontreusement. Si depuis la nuit des temps, ces connaissances sont transmises dans des cadres rituels, c’est précisément pour enseigner en priorité la vigilance. N’est-elle pas plus scientifique que le scepticisme ?
    Ce commentaire se conclut apparemment par les phantasmes véhiculés par la mode culturelle de l’actualité.
    Bien heureux de vous lire.Signaler un abus

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.