Série de l’été – Micro-trottoirs : Qui est l’actuel ministre de l’éducation ?

Une question basique - mais pas forcément simple - a été choisie pour inaugurer notre série estivale de cinq micro-trottoirs franciliens, autour du système éducatif français.

Difficile d’oublier Darcos

« Qui est l’actuel ministre de l’Education ? » Depuis la banlieue de Paris jusqu’au pied de la Tour Eiffel, des passants innocents ont subi la question. Xavier Darcos est encore souvent évoqué. Plus ou moins précisément. « Ducros… Daco… Darcos ! » décrète finalement un premier lycéen sondé. « Je sais qu’il y a eu des réformes, les réformes Darcos, mais je ne sais pas qui est ministre… » explique avec candeur Helena, 15 ans. Darcos a laissé un souvenir impérissable, avec la grogne générale qui a accompagné sa volonté de changement. « On en a tellement entendu parler, avec les mouvements étudiants auxquels il a été confronté » (Jacques, 78 ans, retraité des banques). « Darcos, j’ai déjà entendu avec tout ce qui s’est passé dans la rue » (Yassine, 21 ans, commercial). Mais que s’est-il passé au juste, pour justifier toute cette agitation ? « Des réformes… Comme chaque année, quoi ! Chaque année on change des choses en France, non ? Ca n’est pas très nouveau… » ironise Vincent, coiffeur de 33 ans.

Remplacé oui, mais par qui ?

On change des choses en France – y compris des ministres – ce qui explique que Darcos soit le plus souvent évoqué au passé… Son successeur n’est pas pour autant bien connu ! « Il y a eu Darcos, et après… » réfléchissent plusieurs sondés. Après ? Florilège : « C’est… Mitterrand ? » propose Claudia, 42 ans, plasticienne. « C’est pas Fillon ? » tente à son tour Laura, 17 ans. Ou encore, Eliane, retraitée de 64 ans : « Ministre de l’Education ? Je la connais, mais je ne m’en souviens plus. » Visiblement, la situation n’est pas très claire. « On sait que ça a changé, mais qui remplace qui… » La lassitude résignée de Riad, cadre de 28 ans, se retrouve chez beaucoup de personnes. « Je vois mais je ne retiens pas ! Ca passe trop vite » (Adrienne, 58 ans). Et puis l’été fait son petit effet. « C’est les vacances, on a tout oublié ! » se félicite Charline, 15 ans, en fin de collège. Darcos a laissé un visage derrière lui, ou tout au moins une silhouette. « Avant c’était un petit gros, non ? » demande Laetitia, 16 ans ! Par contre, il est difficile de visualiser le remplaçant. Sauf anecdotiquement, dans le cas de ceux qui s’informent encore « à l’ancienne ».

Allez, un indice

Ca commence par un ‘L’… « Luc Chatel ! » triomphe enfin Gérard, 58 ans, technicien aéronautique. « Luc Chatel, anciennement secrétaire d’Etat, si je me souviens bien. Je crois qu’il s’inscrit dans la continuité de Darcos, en tout cas je n’ai rien lu de contraire. Toujours la même chose : tendance à la réduction des postes dans l’Education, et notamment des postes auxiliaires, d’aide, il me semble. » Hum, où Gérard cache-t-il son anti-sèche ?? « Je reçois le journal chaque jour dans ma boîte aux lettres. » A bon entendeur ! En tout cas, une fois que le nom est lâché, on recolle les morceaux. « Ah oui, Luc Chatel… Je l’ai lu quelque part, maintenant que vous le dites, » se souvient Lucien, 70 ans. On l’a « lu », « vu », « entendu », mais le nom de Chatel n’évoque finalement pas grand-chose. Et ses nouvelles attributions sont tout aussi peu claires que son nom. Jacques, 78 ans, se souvient avoir lu « qu’il avait suivi un parcours très éloigné de l’Education » tandis que pour Riad, Chatel, c’est tout simplement « la Loi Chatel. » « En tout cas rien à voir avec l’éducation. Mais en même temps, qu’est-ce qui fait un bon ministre de l’Education ? » demande-t-il judicieusement.

Education vs. politique

On est effectivement en droit de se poser la question. Ce qui n’aura pas échappé à Raphaël, lycéen de 17 ans, pour qui être ministre de l’Education, « c’est pas de l’éducation mais de la politique ! » Mais résumer la fonction de ministre de l’Education à cela, est-ce encourageant ? Pas vraiment, si l’on en croit Léo, 49 ans : « La chose publique dans notre pays est devenue tellement vide de sens, tellement inintéressante pour les gens d’esprit. Des rodomontades à l’infini, si on devait résumer la politique. »

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.