Alain Refalo pour la poursuite de la désobéissance des instits

Sanctionné pour avoir refusé de mettre en place le dispositif d'aide personnalisée, Alain Refalo, le chef de file des « désobéisseurs », en appelle à la poursuite des actions.

« J’en appelle à une insurrection des consciences de la société civile pour sauver l’école de la République aujourd’hui menacée ». C’est en ces termes qu’Alain Refalo , le chef de file des enseignants « désobéisseurs », a réagi aux sanctions qui viennent d’être prononcées contre lui.

L’instituteur de Colomiers, dans la banlieue de Toulouse, s’est vu infliger un abaissement d’échelon qui s’ajoute à la soustraction de 19 jours de salaire et au refus de promotion déjà décidés à son encontre. Au total, « cette sanction représente pour les quatre ans qui viennent une perte d’au moins 7000 euros ». Il lui était reproché d’avoir transformé les deux heures d’enseignement personnalisé aux élèves en difficulté, obligatoires depuis la rentrée dernière, en atelier de théâtre pour l’ensemble de sa classe, puis de l’avoir assumé dans une lettre rendue publique.

Pour Alain Refalo, « les motifs invoqués de manquement au devoir de réserve et d’incitation à la désobéissance collective, une première dans l’Education Nationale, témoignent d’une volonté de bâillonner les enseignants ». L’instituteur sanctionné promet pourtant une accentuation de la protestation dès la rentrée. « Le ministre de l’éducation avait l’occasion de faire un geste d’apaisement. Au lieu de cela, il a choisi la ligne dure en décidant de me sanctionner. En le faisant il a pris un risque important vis-à-vis de l’ensemble des enseignants du primaire opposés aux réformes ».

Les formes que prendra le mouvement doivent être décidées lors des universités d’été des « enseignants du primaire en résistance », les 26 et 27 août prochains, à Montpellier.




Sources : AFP, AEF, nouvelObs.com, Libération, laDépêche.fr, les Dernières Nouvelles d’Alsace, France Info, Europe 1, MediaPart, le Figaro

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.